J’accuse…!

Genre : Pastiche engagé
Publié dans : Le printemps québécois : une anthologie , p. 287-289.
Éditeur : Écosociété
Pages : 332
Parution : 2013
ISBN 978-2-89719-051-4


Présentation

Dans ce pastiche d’un célèbre texte d’Émile Zola d’abord publié sur la page Facebook de Banane Rebelle, le fruit révolutionnaire accuse en vrac le gouvernement libéral, les ministres Michelle Courchesne, Line Beauchamp et Christine Saint-Pierre de même que l’ensemble de la députation libérale, l’honorable François Roland, juge en chef à la Cour supérieure, les sieurs Duhaime, Pratte et Martineau, Pierre-Karl Péladeau, Paul Desmarais et le premier ministre Jean Charest d’avoir corrompu la langue française de la plus odieuse manière en travestissant le sens des mots éducation, grève, justice, violence, menace, intimidation et démocratie.


Extrait

« J’accuse les trois experts en écritures torcheculatives, les sieurs Duhaime, Pratte et Martineau, de même que leurs confrères et consoeurs du même acabit, d’avoir vomi des chroniques ineptes, mensongères et littérairement frauduleuses, à moins qu’un examen médical ne les déclare atteints d’une maladie incurable de la plume et du jugement.
J’accuse Pierre-Karl Péladeau et Paul Desmarais d’avoir mené dans la presse et sur toutes les plates-formes de leurs empires médiatiques respectifs, une campagne abominable, pour égarer l’opinion, couvrir leur faute et conserver leur juste part du bien public.
Je vous accuse enfin, vous, monsieur Charest, d’avoir failli à votre devoir de Premier ministre en condamnant la langue française - notre langue, monsieur, que nous voulons riche, vivante et poétique - à n’être plus qu’un vulgaire instrument de propagande idéologique, un pathétique ramassis de termes creux et de formules sans substance. »